Mieux comprendre notre élevage

C’est en 1723 que l’on trouve en France les premiers lapins angora. Vers 1800 la presse parle de confection en angora: le maréchal NEY portait un manteau en angora, lors de la retraite de Russie.

Les médecins soignant les rhumatisants recommandent les vêtements en angora pour les bienfaits, la chaleur que procure cette matière.

Aujourd’hui c’est dans le grand ouest que l’on trouve encore le plus grand nombre d’élevages.

angora poil couleur anthracite

Les lapins sont toujours élevés de façon traditionnelle, leurs cages spacieuses sont garnies d’une litière de paille pour assurer chaleur et confort.

 Leurs alimentations sont composées d’un mélange d’orge, d’avoine et de foin de luzerne.

Les lapins angora peuvent vivre de 6 à 8 ans, ils ont le rare privilège de mourir de vieillesse.

Au moment d’une mue naturelle tous les 90-100 jours la toison est récoltée après que le lapin ait absorbé en un seul repas, un fourrage à effet dépilatoire: le lagodendron, ce qui rend la récolte aisée, très rapide et respecte le bien-être animal. Chaque dépilation donne de 12 à 15 pelotes par lapine.

La sélection ainsi qu’une alimentation adaptée permettent d’obtenir des rendements poiliers en constante progression 1kg / lapin / an en 1980, 1.4 kg / lapin / an en 2007.

 La fibre textile : l’angora la douceur au toucher, la légèreté et la pureté.

Les propriétés particulières de l’angora français sont dues à une sélection rigoureuse et une récolte manuelle par dépilation.